fait construire des logements passerelles temporaires de façon soutenable

Homeless
pour des personnes

en grande difficulté pour se loger décemment

Association
avec des associations

de proximité qui les accompagnent

Map
avec des propriétaires de foncier

sur des parcelles délaissées durant plusieurs années

EN QUELQUES MOTS

L’association « écHomi » crée des partenariats locaux autour de convention d’occupation gracieuse de terrain. Des logements en diffus, « passerelles », de hautes qualités environnementales, y sont mis en oeuvre - de façon provisoire et soutenable - sur des périodes adaptées à la stabilisation de bénéficiaires de minima sociaux.

Une réponse soutenable
Des utilisations successives au service de différents programmes
Conception
1. Conception

Matériaux biosourcés, ou issus du recyclage ou du réemploi.

Utilisation
2. Utilisation

Enveloppe performante limitant les consommations d’énergie.

Empreinte
3. Empreinte

Se démonte totalement sans laisser d’empreinte sur le site.

Reutilisation
4. Réutilisation

Offre des vies successives en se déplaçant ou se transformant.

Une réponse évolutive
Modularité intérieure et extérieure
  • Constructions démontable-remontable, avec une fiabilité constante, plusieurs fois, pour des périodes de quelques mois à plusieurs années.

  • Flexibilité élevée : cloisons mobiles, remplacement de panneaux, intégration mobilier, remplacement habillage, extensions, juxtapositions...

  • Changement de destination.

Evolutive 1
Une réponse inclusive

Echomi propose simultanément :

La sélection des bénéficiaires découle du partenariat élaboré par écHomi, entre l’association spécialiste de l’accompagnement social, le propriétaire de foncier et la collectivité territoriale concernée.

En fonction des projets associatifs, écHomi adapte ses propositions constructives, en matière d’usages, d’entretien et d’aménagement des espaces de vie.

On a aimé

ecHomi a beaucoup apprécié le document sur l'urbanisme transitoire qui donne un panorama très complet des lieux, des acteurs, et des problématiques. Le document montre comment l'idée de mieux exploiter les friches progresse chez toutes les parties prenantes, y compris institutionnelles.

Un examen méticuleux de 77 projets identifiés en Ile de France démontre comment la hausse de prix du foncier, la durée grandissante des projets d'aménagement, l'irruption du numérique renforcent l'opportunité d'inventer des solutions transitoires pour éviter la dévalorisation des lieux concernés.

Alors que ces projets ne concernent que très marginalement l'hébergement à ce jour, c'est dans ce mouvement que s'inscrit ecHomi avec sa proposition originale de fédérer propriétaires publics ou privés, associations de soutien aux mal logés, et solutions d'habitat démontable de grande qualité environnementale pour développer des projets d'habitat transitoire.

L'étude décrit quelques exemples de solutions d'habitat provisoire et ouvre de larges perspectives compte-tenu de la demande immense par rapport à l'offre d'aujourd'hui.

Urbanisme transitoire
L'association
Son object social
Home
  • Permettre l’hébergement et le logement de personnes en difficulté ou en situation d’exclusion :
  • - sans domicile fixe, sans abri, jeunes en errance,
  • - réfugiés demandeurs de statut de protection de la France ou statutaire,
  • - revenus modestes, sortants de prison, familles en difficulté, salariés en contrat d’insertion...
Hourglass
  • Dans des constructions temporaires de grande qualité environnementale et architecturale.
  • - en diffus,
  • - en petites unités.
Handshake
  • En partenariats étroits avec :
  • - des associations accompagnants les personnes en précarité,
  • - des collectivités publiques,
  • - des propriétaires fonciers privés.
Reunion
Conseil d’administration
  • Frédéric Anquetil
  • Pascal Colne
  • Guy Ferré
  • Guy Savatier